Comment éviter les arnaques immobilières ?

Comment eviter les arnaques immobilieres à DjiboutiComment éviter les arnaques immobilières ?

Acheter ou vendre un bien immobilier implique une transaction importante qui éveille systématiquement l’attention des fraudeurs et autres escrocs.

Ils sont d’ailleurs nombreux dans le domaine de l’immobilier à Djibouti, du coup, il n’est pas toujours facile de distinguer les arnaqueurs de professionnels sérieux. Les “dilals”, par exemple, ces agents immobiliers de rue, reconnus ou occasionnels travaillent et mènent la négociation pour le compte de leurs clients en échange d’une commission sur la vente. Sans réelle reconnaissance de leur métier, ni agence officielle, cette pratique de bouche à oreille a laissé la porte ouverte aux  escrocs qui s’improvisent “dilal” et profitent de la crise de logements à Djibouti. Ils visent les particuliers en recherche de location, leur promettent de trouver une maison en contrepartie d’un paiement des frais puis disparaissent sans laisser de trace.

Dans la série des escroqueries invraisemblables, la location et vente de biens par des faux agents immobiliers sont assez  rodées à Djibouti. Zahra et Moussa, un jeune couple en recherche d’un bien à acheter ont été contactés par un intermédiaire proposant un terrain 120 m² à Balbala. L’escroc déguisé paraît sérieux et n’hésite pas à leur faire des promesses attractives sur le terrain. Le bien dispose des titres en règle et bien situé,  le véritable propriétaire est un proche, il possède des nombreux terrains et souhaite rencontrer des potentiels acheteurs pour commencer à négocier la transaction. Quelques jours plus tard, l’homme les rappelle, insiste au téléphone et leur annonce une visite organisée du terrain prochainement mais il faut payer une somme de 100 000 fdj en  avance. Le couple se laisse convaincre fait la visite, verse la somme au “faux dilal” en espérant rencontrer le propriétaire pour entamer la négociation.

C’est le début des complications pour ce jeune couple et la suite n’est qu’une succession d’événements malheureux. Après avoir visité un terrain fictif, ils n’ont jamais eu de rendez-vous avec le propriétaire et se sont  fait escroqués leur argent. Le couple a été victime d’une des arnaques affûtées des “dilals ” à Djibouti.

N’oubliez pas les propriétaires sérieux ne font pas appel à ces escrocs et ne proposent pas de belles affaires immobilières. Suivez  nos quelques recommandations.

3. Se renseigner sur l’intermédiaire en immobilier

Faire appel à un « dilal » de métier aujourd’hui sans tomber dans le piège de ceux mal intentionnés qui proposent des biens en vente ou en location alors qu’ils ne connaissent même pas les propriétaires est assez  inquiétant. Pour être sûr de la fiabilité de l’agent immobilier, n’hésitez pas à en savoir plus sur lui. Pensez à vérifier sa patente, ou son enregistrement administratif; mener discrètement une enquête. Généralement, les professionnels vous reçoivent dans leurs locaux. Par ailleurs, ne faites pas confiance aux “dilals” recommandés ou mis en relation par un tiers, “les contacts de confiance” font aussi des problèmes à l’infini faites preuve de bon sens.

2. Éviter de payer une commission avant la signature (vente ou location)

Un arnaqueur agit toujours de façon à obtenir de l’argent coûte que coûte. Il peut inventer diverses raisons pour accélérer les choses. Le mieux est d’être prudent et de ne rien payer, avant la signature d’un contrat auprès du notaire. Méfiez-vous dès que votre interlocuteur demande un RIB ou de verser un acompte ou du cash  (dans le cas d’une vente).

Une agence immobilière ne vous demandera  pas de payer en avance la visite d’un bien à louer ou à vendre. Lorsque vous signez le bail, dans le cas d’une location, le professionnel vous facturera ses honoraires. Donc, si votre interlocuteur vous demande de payer la visite, dites-vous que ce n’est légal. Méfiez-vous des annonces sur internet qui ne paraissent pas sérieuses et préférez contacter les propriétaires quand cela est possible ainsi vous pourrez demander tous les renseignements indispensables.

3. Déposer vos annonces de location, vente ou  achat gratuitement

Vous avez un logement à louer, à vendre ou vous en recherchez un ?  Déposez votre annonce immobilière gratuitement sur dahaboo, tout simplement. Déterminez vos critères (superficie, prix, localisation, etc.) et diffusez-la à nos milliers de visiteurs. Internet vous permet aujourd’hui de toucher un maximum de personnes et d’économiser de gros frais.
Vous pouvez vendre, louer ou acheter une maison sans commission, sans intermédiaire, directement de particulier à particulier.
Pour ceux qui veulent  recevoir des contacts rapides il y a les options premium pour booster leurs annonces.

4. Ne pas répondre aux messages suspects (emails)

Les escrocs inventent souvent des histoires farfelues il faut donc savoir reconnaître les emails suspects. Méfiez-vous des e-mails longs qui proviennent de contacts inconnus avec des fautes d’orthographe; c’est souvent caractéristique d’un email envoyé par une personne mal intentionnée. Dans tous les cas, ne leur transmettez pas vos données personnelles telles que RIB et justificatifs d’identité, etc.

5. Prendre tous les renseignements sur le logement

Pour éviter les mauvaises surprises, renseignez-vous sur le logement mis en vente. Si possible, demandez à le visiter pour inspecter l’état des lieux et les éventuels défauts. L’acheteur potentiel peut aussi demander les pièces justificatives relatives à l’acte de propriété. Ces documents doivent systématiquement être reliés à l’acte de vente.

Site Footer